• AKURA IMMO

Ces écrivains qui parlent de Biarritz...

Mis à jour : sept. 7


« Quand on hésite entre deux plages, l’une d’elles est toujours Biarritz. » Sacha Guitry

« Je ne sache pas d’endroit plus charmant et plus magnifique que Biarritz …

Biarritz est un village tout blanc à toits roux et à contrevents verts posés sur des croupes de gazon et de bruyère dont il suit les ondulations …

On se baigne à Biarritz comme à Dieppe comme au Havre comme au Tréport mais avec je ne sais quelle liberté que ce beau ciel inspire et que ce doux climat tolère … Je n’ai qu’une peur ; c’est qu’il devienne à la mode. Déjà l’on y vient de Madrid ; bientôt on y viendra de Paris … Alors, Biarritz, ce village si agreste, si rustique et si honnête encore, sera pris du mauvais appétit de l’argent.

Bientôt Biarritz mettra des rampes à ses dunes, des escaliers à ses précipices, des kiosques à ses rochers, des bancs à ses grottes. Alors Biarritz ne sera plus Biarritz ; ce sera quelque chose de décoloré et de bâtard comme Dieppe et Ostende …

Rien n’est plus petit, plus mesquin et plus ridicule qu’un faux Paris. Les villes que baigne la mer devraient conserver précieusement la physionomie que leur situation leur donne. L’océan a toutes les grâces, toutes les beautés, toutes les grandeurs.

Quand on a l’océan, à quoi bon copier Paris ? »

Victor Hugo


« Entre le phare de Biarritz, sentinelle avancée sur la mer et l'énigmatique " folie " du baron de l'Espée qui surplombe la Côte Basque, il y a encore la Vierge pour embrasser de son rocher toute l'étendue océanique. Dans le somptueux écrin du golfe de Gascogne à la courbe majestueuse, Biarritz a gardé son " labyrinthe inextricable de rochers, de chambres, d'arcades, de grottes et de cavernes, étranges architecture jeté pêle-mêle au milieu des flots " qu'admirait déjà Victor Hugo. Mais à peine évoque-t-on la " reine des plages et la plage des Rois " que deux silhouettes altières se hissent pas-dessus les toits d'un palais aux allures impériales. L'infatigable entrepreneur Napoléon III et Eugénie la divine inspiratrice demeurent encore l'âme de l'ancien port baleinier, et, dans leur sillage, les audacieux Biarrots n'ont-ils pas commis " la folie de bâtir en trois ans plus de trois cents maisons " ? Si l'époque actuelle a réussi à fixer les restes magnifiques de son éclectisme architectural hérité de tous les coins de l'univers, elle dote également la ville des jalons aussi indispensables que controversés de sa marche vers l'avenir : Médiathèque, Ecole de Musique, Cité du Surf, etc… »

Alexandre de la Cerda

Devant cet horizon immense de la mer, voyant cette chaîne de montagnes se perdre dans les vapeurs rousses de l’horizon, sous un soleil rendu plus chaud par un brouillard lourd qui régnait très haut dans le ciel, et entendant ce bruit monotone et lugubre des vagues et ces détonations violentes causées par le choc de l’eau dans les grottes de ces bords, nous ne pouvions que dire : Ah ! Que c’est beau ! »

Eugène Viollet Le-Duc

La côte atlantique possède un diamant : Biarritz. Bordant les plages sablonneuses, observant l'océan avec bienveillance, elle sait séduire ».

Anonyme


« Dans le Pays basque, le soleil est une denrée rare : on l’attend, le curé prie à la messe du dimanche pour qu’il arrive, on en parle sans cesse, on se rue aux Cent Marches ou à la Plancha dès qu’il apparaît… »

Frédéric Beigbeder

« Dans le Pays basque, le soleil est une denrée rare : on l’attend, le curé prie à la messe du dimanche pour qu’il arrive, on en parle sans cesse, on se rue aux Cent Marches ou à la Plancha dès qu’il apparaît… »

Frédéric Beigbeder

Acrostiche (Auteur inconnu) :

Brillant et scintillant dans les eaux de l'océan Atlantique,

Irradiant par son charme et sa beauté toute la côte.

Au cœur du Pays Basque dans une nature sauvage et préservée,

Refuge, havre de paix, cette station balnéaire sait plaire.

Rêve et réalité sont intiment mêlés à Biarritz.

Ici, tout n'est que détente, paysages époustouflants et belle architecture.

Tout est réuni pour vivre une vie heureuse et paisible. Le soleil est au

Zénith, allongé sur la plage de sable fin, que demander de plus !

" J'ai pour moi les vents, les astres et la mer"

Devise de la ville de Biarritz.