• AKURA IMMO

Les styles Néo-Gothique et Néo-Renaissance à Biarritz




L’origine :

Au XIXème siècle, la mode de l'éclectisme voit un retour aux valeurs médiévales. C’est la naissance d’un courant romantique voulant faire revivre le patrimoine du Moyen-Age, qui prendra aussi les noms de « Gothic Revival » en Angleterre ou « style crénelé ».

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le style architectural Néo-Gothique se répand dans les villes de villégiature. Les Villas de style Néo-gothique ou Néo-Renaissance - typiques de l’architecture balnéaire développée à la Belle Epoque (fin XIXème-début XXème) - font partie d'une vogue architecturale éclectique, mêlant édifices pittoresques vernaculaires, villas orientalistes et constructions classiques. Les architectes s’inspirent de l’ « Art Français » (le Roman, le Gothique ou l’art de la Renaissance) et intègrent dans leurs constructions - avec un sens du fantastique - ces différents styles. Le style Néo-Gothique perd ainsi de son fondement essentiel, qui résidait en la réhabilitation du patrimoine national.


Quelques caractéristiques architecturales :

  • Volumes en faux « L » ou volume unique

  • Façades verticales d’aspect maçonné

  • Pierres apparentes ou enduit / polychromies pierres grises et blanches ou parfois briques et pierres

  • Encadrements en pierres assisées / Lineaux monolithes en pierre de taille ou en arcs clavés

  • Forts avant-toits

  • Avant-corps, bow-windows ou vérandas, balcons à porte-à-faux de taille modérée

  • Nombreux décors (liserés, encadrements, moulures…)

  • Tours d’escaliers, tourelles / Escaliers extérieurs

  • Epis de toiture

  • Lucarnes de types variés (en pierre, en bois ou à fronton)

  • Couvertures en tuilons rondes ou plates, parfois en ardoises naturelles à pignons débordants

  • Clôtures en harmonie avec le bâti


Sources : AVAP de Biarritz, Wikipedia

2 vues