• AKURA IMMO

Le genre architectural hispanisant à Biarritz

Mis à jour : 18 déc. 2019



L’origine :

Fin des années 1920, fut définie la villa balnéaire moderne par des architectes comme François-Joseph Cazalis, William Marcel, Louis et Benjamin Gomez et surtout Henri Godbarge, véritable théoricien de l’architecture. L’influence des références espagnoles de certaines provinces (Aragon, Navarre et Asturies) transforme la villa du début XXème mais conserve de la tradition balnéaire l’exubérance et la sophistication décoratives. Références architecturales et réalisations exemplaires, ces édifices sont protégés parce qu’ils constituent une facette particulière de l’architecture moderne de Biarritz. La conservation doit être absolue pour les plus représentatifs d’entre eux.

Quelques caractéristiques architecturales :

- Aspect « volume unique » sur plan rectangulaire

- Les corps de bâtiments sont élevés en forme de tours imitées des Casas Torres des provinces espagnoles, avec échauguettes tronquées aux angles et encorbellements plus ou moins moulurés. Les façades sont à composition savante, verticales et d’aspect maçonné.

- Les murs sont blancs ou ocrés de rouge, d’orange ou de jaune.

- Les toits à deux pentes par corps de bâti ou à 4 pans, ont de larges débords et le jeu des auvents ou des balcons est souvent arrondi et en bois ou en fer forgé.

- Les couvertures sont en tuiles rondes

- Les baies sont jumelées et cintrées et les fenêtres à meneaux et croisillons

- Les lucarnes sont de types variés, en pierre ou en bois.

- Nombreux éléments décoratifs comme les écussons, les liserés, les sculptures, les bandeaux, les encadrements de baies, les moulures ou les grands cartouches de pierre sculptés disposés en façade ou aux angles à l’imitation de ceux ornant les casas solariegas espagnoles. Portes à cadre et panneaux.


Sources : ZPPAUP et AVAP de Biarritz

41 vues